bonial – prospectus et catalogues des magasins à proximité pour moins de co2
Réponse ouverte à corso

Un dénommé corso m’a laissé un commentaire sur mon texte concernant le bouddhisme et les accords toltèques (via Psychologies.com). Je lui ai répondu de la manière qui m’a semblé la plus juste. Voici la discussion :

corso a dit :
"EXCUSE bon serieux jai lu attentivement ton texte sur les tolteques qui veut dire dailleurs les maitres batisseurs et le boudisme ce qui soppose litteralement aux christianisme et toute les religions je pense puisque on nous apprend l’amour du prochain en tous cas sur l’attachement mais la voie du juste millieu a un point faible sa neutralité meme si je l’avoue suis bien placer pour le savoir je pense que le plus important c de faire le bien sans tomber dans une religion ce qui ferai de nous des fanatiques par ex arroser c fleur c un geste bien respecter la vie quelque elle soit la plus minime fut telle des trucs comme sa la jécoute de la musique varier sa maide a reflechir purple rain de prince ah oui en ce qui concerne que chaque personne est egale je dirais lexemple qui definirais ceci c les parents qui ont plusieurs enfants en tous qua les miens lol oh mince pulp fiction comment reflechir lol comment texpliquer si tu as mis ce texte c pour faire comprendre dans ta mesure des choses ou est le bien etre parceque le juste milieu c sa la paix de l’ame maintenant tu dois comprendre que toi par c textes tu ne toucheras que quelques personnes maintenant imagine que si tu souhaites que des milliards de gens soit égaux que des milliards de gens se remettent en questions quil nest plus de repaires avant de trouver la paix il faut quils souffrrent ils faut quils perdent quelle que chose et ce quelle chose c les religions c dieu dou la 3eme guerre mondiale que jevoquer la derniere fois c logique mais parfois je suis trop brute et les gens me prennent pour un fou moi demain si un ami va me vexer il va me faire mal et donc je vais changer pour 6 milliard detres humains il faut toucher ou sa fasses mal pour quil changent et c dieu pour rentrer dans les details lorsque une partie du monde defonceras les musulmans et apres des centaines des milllions de mort lhoreur quoi donc les consequences lislam represente dieu et perdra donc les gens du monde entier compprendra que dieu est mort donc ils changeront et je le souhaite de tous mon coeur sa seras la paix pour une fois dans le monde entier et ce jour la apres tous c sacrifice on pourra parler degaliter et ton texte mon ami prendra tous son sens bisous."

Merci de ton effort, je vois que tu as beaucoup de choses à dire. Tu aurais dû envoyer ça par message privé. C’est bien trop long pour un simple commentaire. En outre, un peu de ponctuation aurait pu l’éclaircir, mais passons.

Commençons par le début. Pour te situer mon contexte, sur le papier je suis catholique. J’ai vécu la religion catholique du baptême à la confirmation, donc je connais le sujet. J’ai beaucoup de respect pour le prêtre de ma paroisse et la communauté qu’il maintient en vie. Contrairement à ma mère, je ne suis pas pratiquant. Ni du christianisme, ni des toltèques, ni du bouddhisme. Je me considère comme agnostique.

Dans ce que tu m’écris, tu dis que le bouddhisme “s’oppose littéralement au christianisme”. Je ne suis pas d’accord. Ces deux religions ont certes des visions différentes, mais “différent” ne veut pas dire “opposé”. Le message principal est peu ou prou le même. Par exemple, le christianisme enseigne de s’aimer les uns les autres et le bouddhisme enseigne la compassion pour tous les êtres vivants. Ce ne sont que deux facettes d’un même message.

Ensuite, tu dis “le point faible de cette religion…”
Personnellement, je ne suis pas convaincu qu’une religion doive avoir des points forts ou des points faibles. Une religion n’est pas une arme ni une armure, c’est une tentative de réponse personnelle à la vie. De ce fait, il est impossible qu’elle soit parfaite. Les religions ne sont pas faites, il me semble, pour être mise en compétition.
Tu parles de la neutralité du bouddhisme. Mais neutre par rapport à quoi ? Y a-t-il des camps ? Je crois que les hommes se font la guerre, mais pas les religions. J’ajoute que, à ce qu’il me semble et d’après mes recherches, les bouddhistes ont pris le parti le plus difficile : celui de tous les êtres vivants sans distinction de nationalité, de sexe, d’âge, de race ou même d’espèce.

Pour l’instant, je ne crois pas que tu aies fondamentalement tort, et je ne suis pas convaincu d’avoir raison. Je ne fais que te donner mes avis personnels.

Pourtant, il y a un détail ou tu as tort : quand tu dis que j’ai écrit ce texte “pour faire comprendre dans ma mesure des choses où est le bien-être”. C’est faux, parce que je ne sais pas où est le bien-être. Comme toi, je le cherche, je fouille, je suis des pistes et parfois, elles ne mènent nul part. Mais je ne prétends en aucun cas savoir où se trouve le bien-être. Et je serais bien prétentieux d’affirmer le contraire.
Si j’écris tous ces textes, c’est pour moi : parce que j’ai besoin de ça pour mon développement personnel. Ecrire m’aide à réfléchir, à relativiser et à comprendre ma condition d’être humain afin de m’améliorer en tant que tel. Le bouddhisme, les toltèques et la philosophie me donnent des sujets de choix. Et même si je ne touche que quelques personnes, je serai heureux, car au départ, ce n’était sensé toucher que moi seul. Si d’autres personnes trouvent une signification personnelle dans mes textes, fussent-elles peu nombreuses, alors je serai simplement heureux pour elles. Je n’ai pas l’ambition de changer le monde, j’ai confiance : le monde se changera de lui-même, car de lui-même, il s’y sera contraint.

Je terminerai par une dernière remarque. Tu as naturellement diriger ton argus vers une discussion sur les religions. Mais je ne cherche pas de religion. Ce que je cherche, c’est une philosophie de vie. Je suis très à cheval sur la différence entre religion et philosophie.

Au final, tort, raison, bouddhiste, toltèque, chrétien, Islam, religion, politique, parti, camp… Toutes ces notions ne sont que des concepts qui importent peu. Les opposer revient à opposer le vide avec lui-même.

La seule chose importante, c’est de pratiquer ce message d’amour aux êtres vivants sur terre et c’est sans doute la chose la plus difficile à faire actuellement.

Voilà, je t’ai écrit comme je le fais toujours das mes articles : avec le moins d’auto-censure possible. J’espère que j’ai su répondre positivement à ton commentaire et je te remercie encore de l’avoir laissé. Comme précisé au début, tu as droit de réponse.


Je le remercie, car il m’a permis de développer des choses intéressantes. Du coup, je laisse cet article ouvert à la discussion.

?

Posted il y a 2 ans
Accumulated 95 notes
  1. tarapormacho a reblogué ce billet depuis sansfiltre
  2. sansfiltre a publié ce billet